Depuis 1979 ...
Verger du Colombier - SUZANNE - Vergers éco-responsables
EURL NOYON VERGER DU COLOMBIER
19 Rue Neuve
80340  Suzanne
N°TVA :

Votre verger dans la Somme : histoire et sa philosophie

Découvrez ici l'histoire de votre verger dans la Somme. Votre producteur de pommes et de poires a fait le choix d'une culture raisonnée pour la production de ses fruits, afin de vous assurer de bons produits, cultivés dans le respect de l'environnement.


Historique

C'est l'histoire d'une entreprise familiale qui ne cesse de se développer. Le Verger du Colombier a vu le jour en 1979 à Suzanne, petit village de la Somme, commune centrale de la grande région Nord-Pas-de-Calais Picardie.

François Noyon, alors fils d'agriculteur, décide de se tourner vers l'arboriculture en plantant un verger de pommes et de poires et en s'y dévouant avec passion et ferveur. Ces sols limoneux, très propices à l’arboriculture et associés au climat picard, procurent une excellente qualité gustative aux fruits.

Le Nom Verger du Colombier est alors inspiré par le magnifique Colombier situé à Suzanne au coeur du village, le long du marais de la Somme. Une histoire d'amour d'un territoire et d'un métier. 20 hectares de pommes et 5 hectares de poires sont alors plantés. 6 personnes y travaillent selon les saisons aussi bien dans les champs que dans les bâtiments (verger, taille, station de tri des fruits, atelier de transformation...).

En 1985 naît la société commerciale Eurl Noyon Verger du Colombier, qui permet la commercialisation des fruits à travers plusieurs réseaux. Elle va également permettre de distribuer les fruits à flux tendu afin d'optimiser la qualité et la conservation du fruit.

Afin de valoriser ses fruits et de se développer, Monsieur Noyon décide de transformer une partie de sa production en jus pour que le consommateur puisse retrouver tous les bienfaits d'une pomme et d'une poire dans son verre. Un atelier de fabrication voit alors le jour à la ferme. Les fruits sont amoureusement choisis et triés à la main afin d'obtenir toutes les qualités des fruits. Ils sont ensuite pressés, pasteurisés et directement mis en bouteille pour optimiser ces qualités gustatives et nutritives. 15 à 20 % de la production est destinée à la transformation.

En 2009, le fils de Monsieur Noyon, Martin Noyon, après avoir obtenu un BAC agricole, avoir fait des études supérieures agricoles et s'être fait une expérience au sein d'exploitations agricole et maraîchère, décide de rejoindre son père afin de travailler avec lui sur l'exploitation agricole et arboricole de Suzanne, près des villes d'Albert et de Péronne.

Amoureux de la terre et de son terroir, Martin Noyon reprend en 2014 la société de production et s'attèle chaque jour à vous offrir les meilleurs fruits de son verger, des fruits sains, naturels, goûteux et de qualité, cultivés dans le respect de l'environnement.

Philosophie : le choix de l'engagement

Pour la préservation de l’environnement, François Noyon a fait le choix d’une agriculture raisonnée et durable en suivant la charte de production fruitière intégrée (produire des fruits sains dans le respect de l’environnement).

"Pomiculteur éco-responsable, j'ai choisi une culture raisonnée. J’adhère à une charte de qualité nationale pour offrir des fruits de haute qualité, dans le respect de l’environnement et des hommes et des femmes qui les produisent. Le Verger du Colombier est une entreprise familiale attachée aux exigences environnementales et aux modes de production (phytosanitaire), basée sur une observation assidue de la faune par un système de piégeage et de comptage des insectes ravageurs. Nous avons fait le choix d'une culture raisonnée."

Savoir-faire et maîtrise

Un métier technique, un savoir-faire maîtrisé

De l'arbre au fruit

La pomme est le fruit d’un irremplaçable savoir-faire. Tout au long de l’année, votre pomiculteur Martin Noyon, entouré de ces techniciens, apporte de nombreux soins à son verger, à ses arbres et à ses fruits, dans le respect de l’environnement, pour proposer aux consommateurs un fruit de qualité, bon, beau et sain.

Engagé dans une agriculture durable, le verger écoresponsable a mis en place les meilleures techniques disponibles, toujours après une période d'observation du verger : biocontrôle, méthodes utilisées en agriculture biologique ou conventionnelle les plus adaptées en fonction de la situation rencontrée, etc.

La plantation : avant la plantation, les variétés de pommes sélectionnées sont greffées sur des porte-greffes parfaitement adaptés aux conditions climatiques et culturales locales. Après plantation, l'arboriculteur doit attendre 4 à 5 ans pour que le verger entre en production.

Le froid hivernal : le pommier doit subir une période de froid hivernal pour stimuler sa fructification, mais il craint les gelées printanières qui détruisent les fleurs ou "brûlent" les fruits en formation. En hiver, les pommiers sont taillés pour sélectionner les rameaux porteurs de fruits.

La lutte intégrée : des méthodes de lutte intégrée permettent de combattre les attaques des ravageurs ou des maladies. L'arboriculteur utilise des pièges à insectes qui le renseignent sur la densité des insectes ravageurs et permettent d'apprécier la nécessité d'un soin. Il travaille avec l'aide d'auxiliaires de culture, insectes mangeurs de ravageurs comme par exemple la coccinelle, qui mange les pucerons ou encore le typhlodrome, qui se nourrit des araignées rouges.

Le printemps : au printemps, le producteur surveille la floraison. Ce sont les abeilles qui pollinisent les fleurs pour favoriser la fructification. A ce stade, le producteur de pommes et de poires va effectuer un premier éclaircissage pour optimiser la quantité de fruits par branche. A la formation des fruits, le producteur procède à un éclaircissage qualitatif : il fait tomber certains fruits (petits et mal formés) pour favoriser la croissance homogène des autres.

La récolte : selon leur degré de maturité (on détermine leur teneur en amidon), les pommes sont cueillies à la main et à maturité "de consommation" pour une consommation immédiate, ou à maturité "de cueillette" pour un stockage et une consommation ultérieurs. Le fruit est alors détaché de la branche avec son pédoncule, sans le tirer. Il est manipulé avec précaution et déposé dans des pallox.

Pour plus de renseignements, contactez votre arboriculteur.

Top